27Moment dialectique de (re)connaissance mutuelle. Escher in Het Paleis uses the information you provide on this form in order to offer you updates and news. de l'Espace Européen, 1990). De fait, dans tous les textes (romans, mais aussi essais) qu'il consacre à la décoration intérieure des maisons, on remarque chez lui une prédilection pour l'inachèvement, le strict minimum, voire l'absence pure et simple. Autoportrait au miroir brisé (2018) Original Art, Drawing by Gabriel Cotelle (France) Please contact us for the availability of this work. D'où ce dialogue étrange entre Poole et Utterson lorsqu'ils découvrent le miroir dans le cabinet du docteur : This glass has seen sortie strange things, sir,’ whispered Poole. 9Même la description de l'appartement occupé par Hyde à Soho, qui dénote un goût certain - y compris « a good picture » que Mr Utterson interprète comme un cadeau du « connoisseur » (74) qu'est Jekyll à Hyde - donne à voir une image de raréfaction et de dévastation : ... the rooms bore every mark of having been recently and hurriedly ransacked ; clothes lay about the floor, with their pockets inside out ; lockfast drawers stood open ; and on the hearth there lay a pile of grey ashes, as though many papers had been burned (74). Chez tous les auteurs cités, la décoration intérieure repose sur une charge, voire une surcharge mobilière, un goût pour la décoration excessive héritée de la tradition gothique - tentures, rideaux, lits à baldaquin, satin, brocarts, etc. On n'en saura guère plus6 : de toute la cuisine, Stevenson ne mentionnera que le « kitchen poker » avec lequel Mr Utterson partira à l'assaut du cabinet dans la scène finale. Amref Benefit Auction . Par la suite, il installera un grand miroir pour s'éviter de traverser la cour sous les traits de Hyde : c'est ce « cheval-glass » que Poole et Utterson remarqueront avec effroi après l'assaut final (140). cit. Sur cette fable, voir notamment J.-P. Naugrette, « L'enfant et les sortilèges : fantasmes de l'aventure, aventures du fantasme dans la fiction de Robert Louis Stevenson », Tropismes, n° 3, « Le Fantasme », Université de Paris X-Nanterre, 1987. 149 views, 14 appreciations, 3 comments, 2 group projects. De l'intérieur de la maison du Dr Jekyll, on ne saura rien, ou presque, comme si un désastre obscur l'avait ravagé. Ce quelqu'un est l'auteur fictif du tableau dans son ensemble. 12Acte symbolique et fétichiste, expression d'une pulsion oedipienne agressive qu'il faut replacer dans le contexte de la révolte de Stevenson contre son propre père, tant les rapports entre Jekyll et Hyde sont analysés par le docteur lui-même en termes de relation père-fils : Jekyll had more than a father's interest ; Hyde had more than a son's indifference (196). HomeNuméros2 Dr Jekyll and Mr Hyde : autoport... ... maintenant il m'arrive, en écrivant, de comprendre qu'au même instant où chaque caractère particulier est tracé sur le papier, non seulement la partie inférieure de ma plume est en mouvement, mais encore qu'il ne peut même pas exister en elle le moindre mouvement, sans qu'il soit aussi reçu à la fois dans toute la plume, dont la partie supérieure décrit aussi dans l'air toutes ces formes différentes de mouvements, quoique dans ma conception rien de réel ne passe d'une extrémité à l'autre. Les raisons en sont multiples. (14.6 x 11 x 6.3 in.) Les miroirs sphériques ne donnent d'un objet perpendiculaire à l'axe une image perpendiculaire à l'axe que dans les conditions de Gauss; on parle alors d'aplanétisme approché. 9. 41La confession finale du Dr Jekyll, intitulée « Henry Jekyll's Full Statement of the Case, » s'inaugure dans la tradition du récit autobiographique : I was born in the year 18- to a large fortune, endowed besides with excellent parts, inclined by nature to industry, fond of the respect of the wise and good among my fellow-men, and thus, as might have been supposed, with every guarantee of an honourable and distinguished future (168). Sa bouche ressemble à un trou béant d’où surgit un cri silencieux. Jean-Pierre Naugrette, “ Dr Jekyll and Mr Hyde : autoportrait au miroir…”, Sillages critiques, 2 | 2001, 103-123. Avec le jeu de mots du notaire, le couple moteur de l'action, pour des raisons symboliques évidentes si l'on conçoit Utterson/Jekyll/Hyde en termes d'instances du psychisme,12est bien Hyde and Seek, au détriment du docteur. May 17, 2012 - Edouard Vuillard (1868 - 1940) "What is most striking about Vuillard's earliest work is his precocious flair for portraiture. 8  R. Barthes, S/Z, xxiii, Paris, Ed. Il a traduit Le Cas Etrange du Dr Jekyll et de M. Hyde (Le Livre de Poche bilingue) et coordonné le numéro Dr Jekyll - Mr Hyde dans la collection « Figures Mythiques » (Autrement, 1997). Les liens entre Carew et Hyde sont connus : ce dernier le cite dans sa célèbre autobiographie écrite à la troisième personne, et Carew lui-même est l'objet d'un énigmatique tableau de Van Dyck daté de 1638 (Windsor, Collection Royale).44. La figure du peintre était bien un phallus, mais dans ce jeu permanent sur l'expansion-rétraction, sur la grandeur et la petitesse, ce phallus n'était qu'un fantôme : à propos des Ambassadeurs de Holbein, Lacan parle de « l'apparition du fantôme phallique »29 qu'est pour lui le crâne anamorphosé. D'où l'insertion d'un emblème, celui d'un chat et d'un chien qui flanquent le peintre, matérialisation de la schize dont Gumpp est potentiellement victime : les deux animaux semblent prêts à se déchirer mutuellement. (13.7 x 10.6 in.) On trouverait une problématique analogue chez Rembrandt avec son Autoportrait en Zeuxis : Zeuxis aurait mis fin à sa vie en riant excessivement et en étouffant, alors qu'il peignait une drôle de vieille femme ridée d'après nature... Un poète écrivit sur ce motif les vers suivants : Ris-tu excessivement ? Avant même de faire plus ample connaissance avec la famille qui l'abrite, il découvre dans sa chambre un portrait qui le frappe : ... in the new position of the light I was struck by a picture on the wall. Have a question? 42  Voir Autoportrait en costume oriental avec chien (Paris, Musée du Petit Palais), ibid., p. 117. 20  Victor I. Stoichita, L'instauration du tableau : métapeinture à l'aube des temps modernes, Paris, Ed. Stevenson ne donne rien à voir, parce qu'il n'y a rien à voir : détruisez, il n'y a rien à voir. 12  Voir J.-P. Naugrette, Robert Louis Stevenson : l'aventure et son double, Paris, PENS, « Off-shore », 1987. On retrouve une tension analogue chez Rembrandt avec Le Peintre dans l'atelier où l'on voit le peintre au travail, pinceaux et palette à la main - sans doute l'un de ses premiers autoportraits ou « scénario de production à la première personne » selon Stoichita. Autoportrait au miroir, 1929; 34.8 x 26.8 cm. On sait que Rembrandt aimait les autoportraits déguisés,42 sorte d'oxymore puisqu'il y a travestissement de l'identité : mais il y a plus ici, puisque l'autoportrait fait naître la figure de l'Autre, image sinistre de la mort qui transforme le rire de Zeuxis en rictus, double annonciateur de sa fin prochaine. Est-ce un composé monstrueux de choses incompatibles ? Son univers étrange et sa fin tragique ont contribué à en faire une photographe culte dans monde de l’art. En tant que notaire du docteur, on attend de lui un minimum de discrétion et d'efficacité – tel Mr Bruff dans The Moonstone. 65Du même coup, se pose la question de la nature morte : s'agit-il du tableau que le peintre était en train de peindre, représentant les objets sur la table, ou bien, sous le regard du peintre devenu spectateur de sa propre absence, de l'atelier lui-même ? 11  Voir la nouvelle de Dorothy L. Sayers, « The Haunted Policeman » ( 1939), qui reprend une atmosphère et des clichés du Strange Case, et joue sur la perspective trompeuse héritée de la peinture hollandaise et de Van Hoogstraten, explicitement cité par Lord Peter Wimsey (in Striding Folly, Coronet, 1992). metahipertxt liked this . 45  R. Dury, The Annotated Dr Jekyll and Mr Hyde, Milan, Guerini Studio, Collana Blu 19, 1993, p. 37. Jekyll s'arrête juste à temps, au stade de l'oblitération où le miroir ne renvoie plus qu'à lui-même, avant que ne surgisse l'Autre dont on peut deviner la présence en filigrane ou en creux, en négatif, pendant qu'il écrit, comme dans la célèbre description par Descartes de Descartes écrivant, dans les Regulae : ... maintenant il m'arrive, en écrivant, de comprendre qu'au même instant où chaque caractère particulier est tracé sur le papier, non seulement la partie inférieure de ma plume est en mouvement, mais encore qu'il ne peut même pas exister en elle le moindre mouvement, sans qu'il soit aussi reçu à la fois dans toute la plume, dont la partie supérieure décrit aussi dans l'air toutes ces formes différentes de mouvements, quoique dans ma conception rien de réel ne passe d'une extrémité à l'autre.51, 95L'autoportrait impossible de Hyde, ce sont ces contours de la plume suspendus dans l'air, dont l'ombre immatérielle est néanmoins portée sur le texte de Jekyll écrivant. Dans son récit, le Dr Lanyon racontera la transformation inverse : comment, sous ses yeux non moins effarés, Hyde se transforme en Jekyll après avoir bu sa potion. This, too, was myself (180). 32  R. Descartes, Discours de la méthode, 1ère partie, Le Livre de Poche, 1973, p. 93. Le peintre s'est inclus à chaque fois dans le vase d'argent, en train de peindre à son chevalet. Evacuée comme objet, la peinture devient omniprésente comme modèle. Autoportrait au miroir; Self Portrait in the Mirror; Date 1966, printed 2018. L'armure de Saint-Georges, le personnage qui présente le chanoine à la Vierge, est une surface polie à l'extrême. 52  J.-P. Sartre, Préface à Nathalie Sarraute, Portrait d'un inconnu, Paris, Gallimard, 1956, p.7. 51La menue figure du peintre chez Van Eyck semble occuper cette fois le premier plan du tableau, même si Stoichita note que Vasari prend sans doute ses rêves pour des réalités, et qu'il n'est pas décidable si Parmigianino tient un crayon à la main, mais justement. 35Forme d'autoportrait masqué, description rédigée par Jekyll lui-même, mais avec la distance d'une personne qui n'est pas la sienne, et correspond trop à une façade sociale pour être honnête : d'où cette énumération inachevée par cet « &C », comme si l'accumulation de titres et de diplômes brouillait les cartes plus qu'autre chose, forme d'effacement par surcharge. cit., p. 102. Le miroir posé à côté de Jekyll écrivant n'est plus un simple instrument de travail permettant au peintre de se voir lui-même, mais une sorte de surface autonome, indépendante, active, qui aurait englouti ce dont elle était le reflet, telle la boule de verre ou le crâne chez Claesz, qui matérialisent dans le tableau la vanité du peintre, sinon du peindre. De cette forme d'autobiographie à la Clarendon, ne restera ici que cette trace, ce fragment du testament où Jekyll, on l'a vu, parle de lui-même à la troisième personne : fragment brièvement cité par Utterson, trace d'une trace. Autoportrait au miroir. Voir Pascal : « Quelle chimère est-ce donc que l'homme ? Est-ce un prodige ? Ce « Je » censé représenter une personne déréalise cette personne, l'homme devenant son propre pronom : « l'homme n'est plus rien que ce je », comme dit Giacometti. Dans son livre L'instauration du tableau, et notamment sa troisième partie intitulée « L'Oeil méthodique, » Victor I. Stoichita20 effectue une « histoire de cet artifice »21 que constitue le miroir en peinture, depuis Van Eyck et Le portrait des époux Arnolfini (Londres, National Gallery, 1434) jusqu'au XVIIe siècle. de la Fondation Johan Maurits van Nassau, La Haye, 1986, ill. 10, pp. Anamorphose sphérique convexe: Anamorphose conique: Anamorphose cylindrique concave ; ce miroir concave inversant droite-gauche, l'écriture est dans le bon sens dans le miroir contrairement à un miroir plan ! by Hélène Laulan on Vimeo, the home for high quality videos and the people who love them. 48  Sur cette notion telle qu'elle est développée par Freud dans la XXXe des Nouvelles conférences d'introduction à la psychanalyse, voir J.-P. Naugrette, « Le texte et son double : le cas de M. P. et du Dr Forsyth », Otrante, « Le Double », n° 8, Hiver 1995-1996. 10A quoi ressemble ce tableau de maître ? C'est un portrait vide, lisse : non pas une image juste, juste une image. Zeuxis meurt d'avoir peint : le vertige identitaire qui pouvait saisir Gumpp est alors résolu. 80On pourra se demander pourquoi ce détour par l'histoire de l'autoportrait au miroir dans la peinture hollandaise du XVIIe siècle, et pourquoi avoir choisi ce siècle comme modèle pictural explicatif d'un texte littéraire du XIXe siècle anglais. 67Le petit tableau de Rembrandt est bien sûr l'ancêtre en miniature des Ménines de Vélasquez (318 x 276 cm), où la figure du peintre est également rapetissée par rapport à la toile qu'il est en train de peindre : mais la différence majeure tient au fait que le miroir à la place duquel nous sommes est présent au fond du tableau, avec le couple royal. ‘I incline to Cain's heresy,’ he used to say quaintly : ‘I let my brother go to the devil in his own way.’ In this character it was frequently his fortune to be the last reputable acquaintance and the last good influence in the lives of down-going men. Utterson laisse en fait entendre que le miroir du Dr Jekyll a fini par se voir lui-même, entité autonome qui aurait dévoré l'objet qu'elle était censée refléter. Autoportrait au miroir by Herbert Tobias auf artnet. D'où son silence sur les plaisirs en question, qu'il se contentera de décrire, laconiquement, comme « undignified » chez Jekyll et « monstrous » chez Hyde (186), sans que le lecteur en sache plus. Comme dans l'autoportrait au miroir de la peinture hollandaise du XVII e siècle,46 la peinture de soi en train de se peindre équivaut à un « scénario de la production de l'image » – présence du miroir au moment où l'on écrit, as I write – qui fait l'originalité du texte de Stevenson par rapport à la tradition gothique47 mais débouche paradoxalement sur la mise en question, en crise, en schize, de l'auteur au … 18  Voir Lacan, « L'anamorphose », Le Séminaire, livre XI, Paris, Ed. Pour pouvoir couler son « peindre » en image, il a dû quitter le chevalet, franchir le seuil de la porte ouverte et retourner non pas dans l'image, mais devant elle. A∞→miroirsphériqueF'B∞→miroirsphérique. 66* grandeur/petitesse : entre le peintre encore minuscule chez Van Eyck et l'émergence du peintre chez Parmigianino, il semble que le XVIIe n'inscrive l'auteur dans le tableau, ou ne fasse appel au miroir que pour jouer sur les proportions, en soulignant sa petitesse par rapport aux dimensions de l'oeuvre en train d'être peinte, sinon au miroir lui-même. par J.-Cl. 86Ces deux derniers sont cités par Samuel Pepys dans son Diary : or Stevenson était un admirateur de Pepys, auquel il consacra un essai dans Familiar Studies of Men and Books dès 1882. 21Ce portrait inaugural est donc capital, en ce qu'il permet à Stevenson d'élaborer un vaste trompe-l'oeil : 22– en faisant croire à Utterson et au lecteur (au moins pendant huit chapitres sur dix) que The Strange Case est un roman policier,11 comme son titre pourrait le suggérer, et le titre du chapitre « The Carew Murder Case » le confirmer, en miroir. 50-51. L’œil difforme semble … Le regard de Lanyon se retourne en quelque sorte contre son auteur, qui vieillit d'un seul coup, et en meurt. On ne sait plus de quel « Je » il s'agit, réduit qu'il est ici à une sorte d'instance ou fonction narrative fictive, auteur fictif du tableau comme chez Gumpp. 28comme s'il avait échangé avec Hyde une inquiétude d'abord peinte sur le visage de ce dernier à la vue du notaire, preuve que Hyde and Seek est bien le couple primordial, c'est-à-dire infernal de l'action. By clicking 'I accept' you consent to the placement thereof and the processing of personal data obtained in this way, as stated in our privacy & cookie statement En savoir plus. Il les reporte instantanément sur la toile située en bas à droite, la main tenant le pinceau traduisant graphiquement la pensée. 76D'une manière générale, nombre de natures mortes hollandaises, qui reflètent une partie de la pièce où elles ont été peintes, et parfois, comme chez Claesz, la figure du peintre lui-même,38 peuvent être considérées comme des vanités, y compris celle du peintre s'incluant dans « cette monstration du domaine de l'apparence ».39. 53  Nathalie Sarraute, Portrait d'un inconnu, Paris, Gallimard, 1956, p. 214. De sorte que le lecteur ne dispose, en guise de portrait, que de deux images contradictoires, l'une qui relève d'une sorte de Who's Who à la mode de Harley Street, l'autre qui relèverait d'un Frankenstein revisité.17 Entre ces deux extrêmes, le lecteur devra attendre la confession finale écrite par Jekyll à la première personne. DERRIÈRE LE MIROIR N… Artsobrepaper; Alle. Notons que Lacan parle de « château intérieur », métaphore qui s'applique très bien à la « forteresse » évoquée par Jekyll. 33Jekyll, quant à lui, n'est pratiquement pas décrit. On retrouve la question du « masque » posée par Poole à Utterson : The powers of Hyde seemed to have grown with the sickliness of Jekyll. En englobant l'artiste au travail, elle thématise également la vanité du faire artistique.36. tube optique et destiné à corriger l'aberration inhérente au miroir primaire sphérique. du Seuil, 1970. 78Entre le peintre-Gumpp qui peint un reflet-Gumpp, le portrait-Gumpp sur la toile, et l'ensemble signé par l'Auteur-Gumpp... on s'y perd, et « Gumpp » en premier. - Distance de sortie du foyer étudiée pour les deux modes d'imagerie : Planétaire (Barlow, correcteur de réfraction et caméra d'imagerie planétaire), F/D final F:35. Autoportrait au miroir; Self Portrait in the Mirror; Date 1966, printed 2018. 35  J.-M. Beyssade, « Commentaires » à l'édition du Livre de Poche pré-citée, p. 183. Escher nous observe ici à partir du centre d'une sphère. 79Le paradoxe de cet autoportrait, c'est que Rembrandt-Zeuxis fait émerger, de manière fantastique, le profil de la vieille femme qui le regarde. A cet instant, Jekyll-Hyde commence à évoquer « Jekyll » à la troisième personne, ce qui n'est guère rassurant, car alors, qui parle à la première ? 61On peut essayer de synthétiser les remarques de Stoichita autour des polarités suivantes : 62* présence/absence : là où le peintre du XVIe siècle, chez Parmigianino, semble envahir le cadre ovale du miroir, le XVIIe, lui, parce qu'il est peut-être plus désabusé sur la place de l'homme dans l'univers et dans l'art, joue sans cesse sur l'éventualité d'une absence du peintre au moment même où il semble inscrire le peindre dans le tableau via le miroir : La Vanité de Simon Luttichuys présente quelques objets habituels dans tout tableau de ce genre : crâne, sablier, coquille, fleur, livre, miroir. We will treat your data with respect. 47Il est clair que le miroir n'a pas la même fonction dans les deux cas : entre temps, Jekyll est devenu écrivain. Ou bien est-ce une énigme inexplicable ? Contact gallery. On ne le saura pas : Mr Utterson le voit sans qu'il soit décrit. Ok D'autres romans viendront, des nouveaux, ou ces anti-romans, comme disait Sartre, qui, conservent l'apparence et les contours du roman ; ce sont des ouvrages d'imagination qui nous présentent des personnages fictifs et nous racontent leur histoire. 5  « The Ideal House », Tusitala Edition, vol. C'est d'ici, de l'angle de vue qui est désormais celui du spectateur, que le peintre contemple son atelier, où il se tenait un instant auparavant. Utterson, par exemple ? London. Or très vite, c'est Mr Utterson qui s'avère être l'agent principal du conte : 15– c'est lui qui en entendant l'histoire racontée par son cousin Enfield découvre le lien entre Hyde agresseur de la fillette et son client et ami, le Dr Jekyll... 16– et ce pour une bonne raison, puisqu'en tant que notaire (Mr Utterson the lawyer) il détient le testament olographe du docteur, dans lequel le lien entre Jekyll et Hyde est fait, ce dont est incapable Enfield. 16  On retrouve ce refus de regarder à la fin du Master of Ballantrae, où Mackellar se refuse à regarder le Maître sortant de sa tombe : mais ce refus émane de raisons techniques, Stevenson ne voulant pas que son roman bascule dans le surnaturel. De manière significative, l'inscription latine FINIS CORONAT OPUS qui encadre le bas de la gravure (le haut étant encadré par la même inscription en hollandais : T'EYNDE CROONT HET WERK) s'inscrit en palimpseste, puisque derrière elle, presque effacée, on peut lire une autre inscription : MEMENTO MORI. On ne saura jamais ce que le peintre est en train de peindre, mais on peut deviner ce qu'il n'était pas en train de peindre : pas son autoportrait, au sens traditionnel du terme, vu les dimensions du chevalet. La décoration est ici affaire de religion, puisqu'à l'opulence héritée du catholicisme espagnol est opposée la simplicité fruste et farouche du calvinisme qui a tant marqué Stevenson dans son enfance. L'impression d'ensemble qu'on voudrait nous donner, c'est que Mr Utterson, austère qu'il est envers lui-même, est tolérant envers les autres, et prêt à les aider en cas de besoin. Contrairement au récit balzacien (ou dickensien), le récit stevensonien est bien underdressed, la décoration froide, lacunaire (on serait tenté de dire calviniste) ou absente : le feu qui brûle dans la cheminée sert moins à réchauffer qu'à détruire des papiers compromettants, les bibelots abolis.

Sorbonne Université Mot De Passe Oublié, Université Paris Dauphine Adresse, Boeuf Mijoté Vin Rouge, Université De Reims Inscription, Pouding Chômeur Aux Pommes Ma Fourchette, Millesime 5 Lettres, Management Hôtelier Théorie Et Pratique Pdf, Decathlon Black Friday, Recrutement Usaid Sénégal 2020,